D

evenue le paradis des 15-18 ans, la seconde main qui plus est vintage est l’eldorado pour de plus en plus de jeunes. Convictions écologiques, avantages économiques, style, amour du vintage ou volonté d’aller à l’encontre de la fast-fashion, les friperies ont des adeptes toujours plus convaincus. On vous explique !

Dénicher le rétro et la « pièce unique »

Si vous avez un ado qui fait attention à son style, vous l’avez certainement déjà surpris en train de jeter un coup d'œil à votre placard pour vous piquer une pièce parmi vos vieux vêtements. Eh oui, le vintage à la cote ! 

Au-delà du côté vintage, ce sont surtout les vêtements rares qui sont recherchés car pour les ados c’est important de ne pas avoir les mêmes que ses camarades. Et rien de tel que de tirer à sa mère une chemise Levi’s ou un t-shirt random pour se distinguer dans la cour d’école !

Des tarifs attractifs, mais pas toujours…

Si le prix était l’argument principal pour plus de la moitié des ados interrogés selon une étude Audirep en 2018, c’est de moins en moins le cas en 2022. 

En effet, la forte demande de pièces de grandes marques ajoutée à la forte demande de pièces uniques a fait grimper les prix. Qui plus est, les friperies, face à une plus forte vigilance quant à la propreté des vêtements (vous connaissez les punaises de lit ?) veillent à les nettoyer, ce qui accroît le prix également.

Une bonne alternative à cela reste alors l’achat de vêtements de seconde main sur Vinted (et on en parle parce qu’on adore, pas parce qu’on est en partenariat avec eux).

Conscience écologique

On le sait, les ados s’intéressent de plus en plus à l’environnement. Rien d’étonnant quand on connaît l’état dans lequel est la planète ! Et si le prix des vêtements est un argument, il n’a pas l’air d’être la motivation la plus importante chez les ados adeptes de la frip’.

En effet, selon un sondage Appinio, 48.8 % des personnes qui achètent des vêtements en friperie le font pour des raisons écologiques et pour réduire leur impact environnemental. L’industrie du textile étant la 2ème industrie la plus polluante du monde (et la 3ème qui consomme le plus d’eau après la culture de riz et de blé), on comprend clairement l’engouement pour la seconde main et les friperies !

Le contresens de la fast fashion

Le crédo de certains géants du textile : produire plus et moins cher. Côté environnement, ce n’est clairement pas top, on l’a vu. Mais ça ne l’est pas plus du côté des droits de l’homme. Depuis les scandales des marques qui exploitent les Ouïghours pour ne citer que cet exemple, les ados font de plus en plus attention à l’origine de leurs vêtements. 

Maintenant que vous savez pourquoi votre ado lorgne sur votre garde-robe, avez-vous toujours envie de le gronder ? 👀

On vous invite quand même à vérifier qu’il ne vous pique pas vos fringues pour les vendre sur Vinted et se faire un peu d’argent de poche en rab. Sait-on jamais !

Vous avez aimé ? Abonnez-vous à la newsletter, et n'oubliez pas de nous suivre sur Facebook et Instagram.

Parents
Publié le
9/14/2022
 dans la catégorie
Parents

Plus d'articles  

Parents

VOIR PLUS