C

’est la question que tous les parents se posent à mesure que leur progéniture grandit. Vous êtes en effet nombreux et nombreuses à vous demander combien donner d’argent de poche à votre adolescent, de peur de trop le gâter ou au contraire, de ne pas être en phase avec ses besoins de peur de trop le chouchouter. S’il n’y a pas de réponse scientifique à cette question, nous pouvons vous donner quelques éléments qui vous permettront, peut-être, de faire évoluer votre réflexion.  


  • Faut-il donner de l’argent de poche à son enfant ?
  • Pourquoi lui donner de l’argent de poche ?
  • À partir de quel âge ?
  • Combien lui donner ?
  • Comment lui donner ?
  • Quelles règles mettre en place ?


Faut-il obligatoirement donner de l’argent de poche à son enfant ?


Bien entendu, rien ne vous oblige à donner de l’argent de poche à votre adolescent ou à qui que ce soit (sauf engagement contractuel ou aux impôts 👀).

Libre à vous de juger bon de ne pas verser un centime à votre adolescent pour les raisons qui vous concernent. Néanmoins, en fonction des moyens financiers dont vous disposez, nous conseillons de donner de l’argent de poche aux adolescents pour plusieurs raisons ci-dessous.

À titre d’information, en 2020, selon Poll & Roll, 92 % des parents donnent une somme d’argent mensuelle à leurs enfants.


Pourquoi donner de l’argent de poche à un adolescent ?

Certains diront “pour qu’ils nous fichent la paix”. N’écoutez pas ces personnes.

S’il apparaît certain que donner une somme d’argent aux adolescents leur permet avant tout de se faire un peu plaisir, l’objectif à plus long terme est tout autre. Plus on habitue jeune un enfant (ou un adolescent) à recevoir un peu d’argent, plus vite il apprendra à le gérer et donc meilleure sera son éducation financière.

L’éducation financière a effectivement trop longtemps été négligée. 85% des personnes interrogées n’en ont jamais reçu durant leur jeunesse. Et si cela vous paraît normal étant donné les différences entre les générations et les moyens mis à disposition, sachez que ce manque d’éducation financière dès le plus jeune âge peut avoir des conséquences néfastes sur leur avenir puisque par exemple, un quart de la population française est à découvert tous les mois et qu’un français sur cinq de plus de 18 ans a ouvert un crédit à la consommation 😔



Pour éviter de se retrouver dans ce genre de situations pouvant être parfois dramatiques (ne tombons néanmoins pas dans la psychose), il faut de préférence apprendre à son enfant à gérer son argent, de la même manière qu’on lui apprend à écrire ou à conduire. Ça n’est inné pour personne.

Il vaut mieux commencer à apprendre à gérer son argent avec quelques euros par mois que lorsque l’on reçoit son premier salaire à 4 chiffres avec son lot d’obligations (loyers, crédit auto, forfait internet, courses, ...).

Béatrice Copper-Royer, Psychologue clinicienne spécialisée dans l’adolescence abonde dans ce sens :

La fonction de l’argent de poche, c’est d’offrir aux enfants à la fois de l’autonomie et la possibilité de disposer d’un budget pour satisfaire à leurs besoins. C’est aussi leur donner le sens des responsabilités pour qu’ils arrivent à comprendre qu’il y a des priorités, qu’il y a des contraintes, qu’il y a des limites, qu’on ne peut pas tout avoir.
L’argent de poche leur apprend à hiérarchiser ce dont ils ont vraiment besoin, ce dont ils ont vraiment envie. Cela leur apprend à attendre. C’est absolument essentiel pour leur avenir parce qu’on se rend compte que dans la vie, l’argent peut poser beaucoup de problèmes. Le nombre de personnes qui sont endettées en est la preuve et donc on ne peut faire l’impasse sur cette éducation-là”.


À partir de quel âge peut-on donner de l’argent de poche ?

Pour être transparent avec vous, lui donner de l’argent de poche quand il a 5 ans ou moins ne sert pas à grand-chose, tout simplement parce qu’il ne sait probablement même pas encore compter. Difficile alors de l’imaginer tenir un compte ou lui apprendre.

Généralement, c’est entre 8 et 10 ans que les plus précoces reçoivent un peu d’argent, pour des montants très modestes, autour des 10€ mensuels, histoire de passer chez le boulanger s’acheter des bonbons et un pain au chocolat (ou une chocolatine si votre enfant fait de la provoc’).

Les choses plus sérieuses commencent au collège. C’est là que la majorité des parents distribuent les premiers € d’argent de poche, quand les enfants deviennent des adolescents et commencent à se déplacer de manière plus indépendante entre amis ou pour rentrer de l’école tout seul. Les montants sont alors supérieurs.

Enfin, au lycée, l’argent de poche est très fréquent (encore une fois, selon les moyens dont disposent les familles).


Combien d’argent de poche donner à son ado ?

Vous vous doutez bien qu’il n’y a pas de réponse toute faite ou de règle universelle à ce propos.

Pour vous donner un ordre d’idée objectif, les ados reçoivent en moyenne 30 € par mois pour leurs dépenses dites “courantes, avec néanmoins des variations de montant selon la région, le revenu des parents, le nombre d’enfants du foyer, les besoins de ces derniers, leur âge etc.


Les chiffres peuvent donc varier et évoluer mais des tendances se dégagent tout de même :

Entre 7 et 10 ans : encore à l’école primaire, les enfants reçoivent en moyenne 10€ d’argent de poche par mois, histoire de les habituer à être au contact de l’argent. C’est à cet âge qu’ils découvrent l’argent et donc… sa valeur.

Entre 10 et 14 ans : il est au collège, c’est le moment des premières sorties au McDo, au ciné et même pourquoi pas au Bowling (oui, il y en a qui aiment, ne jugez pas). À cet âge, le but est de leur donner un peu plus d’autonomie et donc, de commencer à apprendre à gérer leurs économies et leur budget. Dans cette tranche d’âge, les parents donnent en moyenne entre 15 et 26 euros d’argent tous les mois avec une distribution qui se fait de manière plutôt hebdomadaire (il est plus simple de gérer l’argent à court terme à cet âge). 

Entre 15 et 18 ans : le lycée est la quintessence de l’adolescence. C’est la période où les achats et les sorties pour se sociabiliser se multiplient (pause déjeuner à la boulangerie, virées chez H&M, achat d’Air Pods...). L’argent de poche augmente alors de manière significative puisque les ados de cette tranche d’âge reçoivent entre 40€ à 50€ en moyenne.


Le but n’est pas d’être no limit et de lui faire comprendre que c’est open bar, mais plutôt de lui donner des clés pour qu’il apprenne à sérieusement gérer ses premières vraies rentrées d’argent, puisque c’est aussi à ces âges qu’il va commencer à avoir ses premiers jobs d’été. L’argent doit être alors autant récréatif qu’éducatif.

Évidemment, chaque parent doit adapter sa distribution d’argent de poche selon ses envies et l’accord passé avec ses enfants.

Pour vous donner une idée de la fréquence, presque 30% des parents qui donnent de l’argent de poche le font tous les mois, 7% le font deux fois par mois et 50% ne le font que de manière occasionnelle, quand ils en ont besoin ou font une demande spécifique par exemple.

Si votre adolescent souhaite plus d’argent de poche et que vous n’êtes pas décidé à lui accorder (ou que tout simplement, votre budget ne le permet pas), il existe des moyens pour lui de gagner ses premiers euros.


Comment lui donner son argent de poche ?

Bien souvent, les enfants reçoivent leurs premiers deniers en espèces pour des raisons de simplicité… mais en réalité, ça ne rend service à personne 🤓

Est-ce que vous pourriez gérer votre budget si toutes vos rentrées d’argent avaient lieu en liquide ? La question semble vite répondue.



Évidemment, les montants sont différents entre vos salaires et la dizaine d’€ d’argent que votre ado percevra peut-être mais il est important d’apprendre avec des outils adaptés et simples, histoire d’avoir les bons réflexes dès le plus jeune âge.

L’argent de poche en cash n’est pas une solution adaptée pour plusieurs raisons : 

  • Parmi les 90 % de parents qui donnent de l’argent liquide à leurs enfants chaque semaine, l’essentiel trouve pénible et chronophage de passer au distributeur juste pour ça. C’est pour cette raison que 52 % d’entre eux déclarent qu’il leur arrive souvent de décaler la date de l’argent de poche prévue (ou carrément ne pas donner) car ils n’avaient pas de monnaie sur eux…. On a connu meilleure base de confiance pour un contrat passé entre vous et votre enfant.
  • L’argent liquide se perd et se vole facilement : avoir des pièces et des billets dans les poches, il y a quand même plus sécurisé non ?
  • Avec du cash, on ne peut pas disposer de son argent de poche partout. Or, c’est aussi l’un des buts. Par exemple, comment peut-il effectuer des achats en ligne avec un billet de 20€ ? La réponse : c’est impossible, et du coup, il vous demande votre carte, et ça n’est une bonne habitude pour personne. Ce qui est dommage, puisque aujourd’hui, l’essentiel des achats se fait en ligne, même pour les ados : vêtements sur ASOS ou Vinted, shopping divers sur Amazon, gaming sur le PlayStation ou le Nintendo Store, etc. Lui donner de l’argent de poche pour qu’il revienne vous demander de payer en ligne est donc contre-productif.
  • Enfin, dernier inconvénient majeur de l’argent liquide : l’aspect gestion. Votre adolescent n’est pas un commerçant du 19ème siècle, qui note ses sorties / entrées d’argent sur un carnet avec un coffre rempli d’écus cachés sous le lit. L’argent liquide ne lui permet absolument pas de suivre ses dépenses et donc de contrôler son budget. Ce qui est l’essence même de l’argent de poche, outre le plaisir qu’il procure.


Il existe HEUREUSEMENT une solution adaptée :

Plus de 50 000 familles ont déjà souscrit à un compte chez Kard et ont ainsi décidé de donner à leurs adolescents une carte de paiement, et ce dès 10 ans.

Cela peut vous sembler fou mais à y regarder de plus près, c’est le sens de l’histoire et de la modernité.

La carte de paiement est un moyen de paiement pratique (avec lequel l’adolescent peut (et doit) se familiariser tôt pour en maîtriser le fonctionnement). De plus, ne croyez pas que les cartes de paiement sont la porte ouverte à toutes les excentricités des adolescents. Chez Kard, elles sont parfaitement adaptées à leurs usages et à leurs comportements. Ainsi, il est par exemple impossible d’être à découvert et donc de dépenser plus d’argent qu’il n’y a sur le compte. De plus, la Mastercard chez Kard ne permet pas non plus le paiement sur les sites réservés aux adultes, comme les paris sportifs.

Chez Kard, la Mastercard est utilisable en ligne, dans les magasins, partout dans le monde et sans frais.

Elle est reliée à une application qui simplifie la vie de toute la famille :

👉 Une interface pour l’adolescent, qui lui permet d’être informé en temps réel sur l’état de son compte avec notamment son solde, des notifications instantanées sur les dépenses et rentrées d’argent, des outils d’analyse par catégorie de ses dépenses pour voir comment il utilise son argent, une carte de paiement virtuelle pour encore plus de sécurité sur ses paiements en ligne, des Coffres pour mettre de l’argent de côté et des avantages sur nos marques partenaires parmi ses préférées (Burger King, OuiSNCF, Subway…). Il disposera également d’un RIB français pour se faire payer par exemple, lors des premiers petits boulots ou lorsqu’il aura vendu les cadeaux qu’il n’aimait pas après Noël 👀

👉 Une interface pour les parents, pour envoyer facilement et instantanément de l’argent de poche en un clic et depuis n’importe où sans avoir à se déplacer, copiloter le compte à distance, checker le solde du compte, bloquer et débloquer la carte en cas d’imprévu etc…


Tout a été fait et conçu pour faciliter l’éducation financière des adolescents.  “Kard est un très bon outil. Il permet de donner de l’autonomie aux enfants et également d’apprendre à anticiper, à thésauriser, à se faire vraiment un budget et à se rendre compte que dépenser avec une carte c’est dépenser de l’argent.” ajoute Béatrice Copper-Royer.

Et puis, pour leurs parents c’est aussi intéressant parce qu’ils peuvent être dans la gestion sans être dans un hypercontrôle, qui serait le contraire de l’idée de l’autonomie qui me paraît intéressante dans l’argent de poche.

Ça leur permet de discuter ensemble, parent et enfant. Si par exemple, un enfant de la famille est trop dépensier, ils peuvent réfléchir à plus de modération, envisager des économies et aborder les méthodes. C’est un dialogue qui fait du bien aux enfants, et qui va les projeter dans une vie adulte, doucement mais sûrement".


Faites-vous votre propre avis en essayant Kard gratuitement pendant 30 jours.


Quelles règles mettre en place pour l’argent de poche ?


Personne n’est mieux placé que vous concernant l’éducation de vos enfants. Nous pensons néanmoins que certaines règles de base concernant l’argent de poche et son utilisation doivent être établies et très claires dès le début… et ce, des deux côtés.



Sachez que votre adolescent fera peut-être des erreurs, c’est normal, mais qu’il apprendra et qu’il est peut-être plus prêt que vous ne l'imaginez à avoir une carte de paiement entre les mains.

Tout d’abord, l’argent de poche que vous donnez à votre adolescent devient le sien à partir du moment où il a été transmis. Il doit donc être libre de l’utiliser comme bon lui semble, dans la limite de la légalité et des bonnes mœurs, cela va de soi. S’il a envie de s’acheter un hideux pull Desigual et qu’il peut se l’offrir, laissez-le faire. Ça n’est pas vous qui le porterez.

L’argent doit être au maximum versé à une date fixe, convenue ensemble. Il est mieux de commencer une distribution hebdomadaire pour les plus jeunes et de passer à un modèle mensuel à partir de 14 ans si le besoin s’en fait sentir.

Le montant est fixe, pas de rallonge en cas de bonnes notes à l’école par exemple. Il doit comprendre que son éducation, c’est pour lui, pour son avenir. Néanmoins, vous pouvez réajuster le montant de son argent de poche après une discussion avec lui, et ré-évaluer ainsi ses besoins à la hausse à mesure qu’il grandit.

Le priver d’argent de poche en cas de bêtise n’est pas souhaitable puisque la punition n’est pas en rapport avec l’erreur qu’il ou elle a commise. Par exemple, si Junior a décidé de tagguer les murs de sa chambre, l’obliger à tout repeindre sera plus adéquat que de lui squizzer son argent de poche (après vous pouvez déduire les frais de pots de peinture de son argent de poche).


La responsabilité financière n’est pas innée. Elle s’apprend. Donnez-lui les meilleurs outils et vous verrez que votre adolescent deviendra plus autonome pour le bien de tous, le vôtre comme le sien.


Publié le
17
/
09/2021
 dans la catégorie
Parents

Plus d'articles  

Parents

VOIR PLUS